AUDIENCE DU MINISTRE D’ETAT AVEC LE PHOTOGRAPHE JAPONAIS MONSIEUR HIROSHI AOKI

Le ministre d’Etat charge de l’économie du plan et de la coopération internationale Monsieur Felix Moloua a reçu en audience le 17 Aout 2021 dans son cabinet le photographe japonais Monsieur Hiroshi Aoki.

Ce dernier, un grand amoureux de la République Centrafricaine qui a produit un atlas en langue japonaise pour présenter la RCA a la population japonaise, est venu féliciter le ministre d’Etat pour sa nomination, lui présenter l’atlas et échanger avec le membre du gouvernement sur les besoins centrafricains malgré l’absence de l’ambassade japonaise en terre Centrafricaine. Le ministre d’Etat a remercié son hôte pour la visite et a exprimé son regret de voir l’ambassade japonaise quitter la RCA au moment où cette dernière avait plus besoin de l’aide du  » pays du Soleil Levant. » Il a poursuivi ses propos en formulant le vœu de voir l’ambassade japonaise être ouverte à Bangui. Il a déploré que cette doléance de la réouverture ait été exprimée à plusieurs reprises par la partie Centrafricaine, malheureusement aucune réponse positive n’a été obtenue. L’hôte du Ministre d’Etat a rassure ce dernier de sa volonté de porter la voix du gouvernement centrafricain auprès du gouvernement japonais.

ci-après la version anglaise

HEARING OF THE MINISTER OF STATE WITH THE JAPANESE PHOTOGRAPHER MR. HIROSHI AOKI

The Minister of State in charge of the economy, planning and international cooperation Mr. Felix Moloua received in audience on August 17, 2021 in his office the Japanese photographer Mr. Hiroshi Aoki. He was assisted by Ms. Zeinab Chamchou, director of multilateral cooperation of the said ministry. The latter, a great lover of the Central African Republic who produced an atlas in the Japanese language to present the CAR to the Japanese population, came to congratulate the Minister of State on his appointment, presented the atlas to him and discussed with the member of the government on Central African needs despite the absence of the Japanese embassy on Central African soil. The Minister of State thanked his host for the visit and expressed his regret at seeing the Japanese embassy left the CAR at a time when the country needed the help of the « land of the rising sun. » He continued his remarks by expressing the wish to see the Japanese embassy open in Bangui. He deplored that this sadness of the reopening was expressed on several occasions by the Central African part, unfortunately no positive response was obtained. The host of the Minister of State reassured him of his desire to bring the voice of the Central African government to the Japanese government.

ci-après la version en sango

TENGBI NGO TERE TI GBENE GBIA FELIX MOLOUA NA WA TALATO TI JAPON PAKARA  HIROSHI AOKI

Gbélégbia ti conomi ti kamba ti kwa ti maboko na maboko na Kodro wandé Félix Moloua à tingbi téré la so na koubou ti kwa ti lo na wamoungo talato ti Kodro sesse ti japon pakara Hiroshi Aoki, so a ga ti fa limo ti Kodro ti beafrica so lo sara n’a yanga ti japon n’a gbélégbia nga ti mou malo na lo ndali ti so gbia ti Kodro a kiri à soro lo na li oko ndo kwa so. À kotazo ousse so à pika patara n’a ndo kwa ti maboko na maboko na popo ti à Kodro ousse so. Si gbélégbia a sara ndjara ti téné lembe ti japon à kiri n’a sesse ti beafrica ndali ti so lembe à yéké fadeso n’a gbata ti Yaoundé n’a peko ti à pkeale so à si n’a Kodro. Pakara Hiroshi a fa na gbélégbia so lo yéké wa yanga ti a wa beafrica na téré ti govroma ti Kodro ti lo

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

CDC N° 03/2021 : LA SITUATION FINANCIERE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN EN CE QUI CONCERNE LES PROGRAMMES ACTUELS OU EN PREPARATION AVEC LE FMI PASSE AU PEIGNE FIN

MEPCI : VERS LA REDYNAMISATION DES ACTIVITES DU DEPARTEMENT

EVALUER L’EVOLUTION DU PROJET PAPEUR

LE MINISTRE D’ETAT FELIX MOLOUA DEVANT LES COMMISSIONS AFFAIRES ETRANGERES ET FINANCES, ECONOMIE, PLAN ET COOPERATION INTERNATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine