CDC N° 03/2021 : LA SITUATION FINANCIERE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN EN CE QUI CONCERNE LES PROGRAMMES ACTUELS OU EN PREPARATION AVEC LE FMI PASSE AU PEIGNE FIN

La salle de conférence « Justine Kazangba »  du ministère de l’économie du plan et de la coopération internationale a servi de cadre,  dans la matinée du 23 Aout 2021,  à  la réunion trimestrielle du Comité Directeur Conjoint, l’organe servant de cadre de concertation et de décision stratégique relatif au suivi de la mise en œuvre  du plan national de Relèvement et de consolidation de la Paix et le Cadre d’engagement Mutuel  (RCPCA-CEM.). Co-présidée  par  le Ministre d’Etat Felix Moloua et le représentant de l’Union Européenne  M. Witkamp Jerven, chef de coopération à  la délégation de l’union Européenne, représentant  Mme Samuela  Isopi empêchée.

Il a été question  pour cette importante rencontre de débattre des points essentiels relatifs au bon fonctionnement du RCPCA.  Les  grands axes de discussions s’articulaient autour des points tels que : la situation financière de l’Etat centrafricain en ce qui concerne les Programmes actuels ou en préparation avec le FMI, les priorités budgétaires en vue des réformes engagées par le Gouvernement et les efforts de l’Etat pour appuyer le RCPCA-CEM. La question de l’insécurité alimentaire en RCA, notamment les enjeux et pistes de solution ont été aussi abordé par les parties prenantes.

La situation du fonctionnement du Secrétariat permanent a été passé au peigne fin par les participants  précisément les principaux défis et priorités qui devraient être abordés au cours des CDC des mois prochains, avec calendrier à adopter après discussion, la situation des politiques sectorielles, l’état des Comités de coordination sectorielles, la coordination entre le RCPCA et l’APPR ainsi que les dispositif mis en œuvre pour améliorer  la communication et le suivi du RCPCA.

Le ministre des finances et du budget M. Herve Ndoba a présenté  les reformes qu’il juge nécessaire pour le gouvernement de continuer à financer le RCPCA et à répondre aux exigences du Fonds Monétaire International (FMI) qui a placé la RCA sur un programme de référence sans financement, tout en indiquant que le  gouvernement s’engage à publier les résultats de l’audit des dépenses liées au Covid-19, à éliminer les agences sans justification économique et soumettre au parlement un projet de loi de finances rectificative. La question de  la périodicité des réunions du  CDC a fait l’objet de débat et elle est  désormais mensuelle en vue de suivre de près l’exécution du plan National. La prochaine réunion aura lieu entre le 15 et le 20 Septembre 2021.

Ci-après la version anglaise

CAR’S FINANCIAL SITUATION WITH REGARD TO CURRENT PROGRAMS OR IN PREPARATION WITH THE IMF UNDER SCRUTINY

The « Justine Kazangba » conference room of the Ministry of the Economy, Planning and International Cooperation served as a framework, on the morning of August 23, 2021, for the quarterly meeting of the Joint Steering Committee, the body serving as a framework for consultation and strategic decision-making relating to the monitoring of the implementation of the National Recovery and Peacebuilding Plan and the Mutual Engagement Framework (RCPCA-CEM.). Co-chaired by the Minister of State Felix Moloua and the representative of the European Union Mr. Witkamp Jerven, head of cooperation at the delegation of the European Union. For this important meeting, it was a question of discussing the essential points relating to the proper functioning of the RCPCA. The main lines of discussion revolved around points such as: the financial situation of the Central African State with regard to current programs or in preparation with the IMF, budgetary priorities for the reforms undertaken by the Government and the efforts government to support the RCPCA-CEM. The issue of food insecurity in the CAR, in particular the challenges and possible solutions were also discussed by the stakeholders. The situation of the functioning of the Permanent Secretariat was scrutinized by the participants precisely the main challenges and priorities that should be addressed during the CDCs of the coming months, with timetable to be adopted after discussion, the situation of sectoral policies, the state sectoral coordination committees, coordination between the RCPCA and the APPR as well as the mechanisms implemented to improve communication and monitoring of the RCPCA. The Minister of Finance and Budget Mr. Herve Ndoba presented the reforms he considers necessary for the government to continue to finance the RCPCA and to meet the requirements of the International Monetary Fund (IMF) which has placed the CAR on a program of reference without funding, while indicating that the government undertakes to publish the results of the audit of expenditure related to Covid-19, to eliminate the agencies without economic justification and to submit to parliament a draft amending finance law. The issue of the frequency of CDC meetings has been the subject of debate and is now monthly in order to closely monitor the execution of the National plan. The next meeting will take place between September 15 and 20, 2021.

La version en sango

CDC N° 03/2021 : A TENE TI  NGUINZA TI BEAFRICA NA LEGUE TI A PIALO TI FMI NA YA KOTA PATARA

Ndo ti bumbi «  Justine Kazangba » ti ndo kwa ti gbélé gbia ti conomi a yamba na lango ti la so kota bumbi ti CDC so a yéké koundou ti gboungo li nga na fa ngo légué na tamboula ngo ti pialo RCPCA. A la so a louti na li a yéké gbélé gbia ti conomi pakara Félix Moloua na téré ti lo pakara  Witkamp Jerven, so a ga na iri lémbé ti a gba kodro ti poto Samuela ISOPI.

Kota bimbi so a mou légué na a la so a ko kapa na ya ti bi lê na ndo ti a téné tongana ndjioni tamboula ngo ti RCPCA-CEM, téné na ndo ti a kpalé ti nguinza ti a pialo so sandoukou nguinza FMI a mou maboko da, a konjo a yé so govorma a lingbi ti sala ti kanga légué na a mbéni a kpalé ti mossoro, nga na téné ti kanga légué na kpalé ti téngo kobê ti a wa béafrica.

Bumbi so a mou légué na ala so kwé a ko kapa ti bile nan do djioni tamboula ngo ti koundou ti RCPCA, mbri-mbri na ndo ti a guéré ti koussala ti a kété koundou a ké na gbé ti lo, na bagué nga téné ti vounga ngo sango na ndo a koussala so a ké sala na bagué ni kâ.

Gbéyon ti nguinza Hervé Ndoba na sara ngo téné la fa a kota guéré ti a koussala sol o yéké sala na ndémbé so ti gbian ya ti a kapa ti kwa  so fadé a lingbi ti légué na béafrica ti wara maboko ti FMI. Lo fa nga so fadé govorma a sigui polélé a péko ti a tondo ti a nguinza a sala na kwa na kpalé ti kombéla ti sionga didi  (COVID-19). Fadé kota bumbi ti CDC so a lingbi ti tamboula nzé oko oko.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

MEPCI : VERS LA REDYNAMISATION DES ACTIVITES DU DEPARTEMENT

EVALUER L’EVOLUTION DU PROJET PAPEUR

LE MINISTRE D’ETAT FELIX MOLOUA DEVANT LES COMMISSIONS AFFAIRES ETRANGERES ET FINANCES, ECONOMIE, PLAN ET COOPERATION INTERNATIONALE

12 MILLIARDS DE FRANCS CFA DU FIDA POUR LE FINANCEMENT DU PROJET D’AMELIORATION DE LA PRODUCTIVITE ET DE L’ACCES AUX MARCHES DES PRODUITS AGRO-PASTORAUX DANS LES ZONES DE SAVANE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine