Conférence de presse relative au succès de la RCA au 5 e appel à proposition du Programme Mondial pour l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (GAFSP)

La salle de conférence du Ministère de l’Agriculture a abrité le lundi 13 janvier 2020, la  conférence  de presse conjointe  du Ministre de l’Economie du Plan et de la Coopération,  Felix MOLOUA et de son collègue de l’Agriculture et du  Développement rural, Honoré Feïzouré,  relative à la victoire  de la République centrafricaine au 5e appel à proposition du Programme Mondial pour l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (GAFSP), et la subvention  de 15,4 millions de dollars, soit 8 milliards de FCFA, pour la mise en œuvre du projet décrit dans la proposition soumise et validée. Ils étaient assistés de la Représentante  Pays de l’organisation des Nations –unies  pour  l’alimentation et l’agriculture, Mme Perpetua KATEPA-KALA, et  celui  de la Banque Africaine de Développement.

Il a été question pour les membres du Gouvernement d’éclairer  la lanterne du public sur le succès  de la République centrafricaine à cet appel qui,  est à son énième candidature, a indiqué le  Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Felix MOLOUA dans son mot introductif.

Il faut rappeler que, le Programme Mondial pour l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (GAFSP) est un fonds multilatéral qui a été mis en place avec un financement des Etats Unis d’Amérique, du Canada, de l’Espagne, de la République de Corée et de la Fondation Bill et Mélinda Gates, suite à l’engagement pris par des dirigeants du groupe G8 au sommet de l’Aquila, Italie en juillet 2009. Ces ressources sont utilisées pour soutenir les projets et programmes stratégiques ses pays fragiles, les aidant à travers des investissements durables dans l’agriculture et améliorer la sécurité alimentaire.

Ces ressources sont destinées à financer les projets d’investissement dans un ou plusieurs des cinq principaux domaines d’intervention du GAFSP à savoir :

Dans le cadre de son 5e appel à proposition  de projet, les ressources disponibles au guichet du  secteur public du GAFSP sont d’environ 100 millions de dollars et seront alloués  aux quatre à six propositions les mieux classées sur une base  compétitive avec des critères  définies dans les directives de l’appel à proposition.

 Chaque pays éligible, pour pouvoir bénéficier du financement de ce fonds, doit soumettre une proposition au plus tard le 10 septembre 2019.

Notre pays, la République centrafricaine  est jugée admissible à l’appel à proposition spécial consacré aux pays fragiles et touchés par un conflit. C’est dans le cadres du 5e appel à proposition que le Gouvernement centrafricain a formulé le projet d’Appui au Renforcement de la Résilience et de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle dans les Préfectures de la Kémo et la Ouaka (PARSANKO) qui sera cofinancé par la BAD.  Le PARSANKO est aligné sur le Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA), qui définit les priorités du Gouvernement et contribuera à l’atteinte des objectifs des piliers 2 (Renouveler le contrat social entre l’Etat et la population) et pilier 3 (assurer le relèvement économique et la relance des secteurs productifs) par le renforcement de la résilience des populations vulnérables et le soutien aux investissements productifs dans le secteur rural.

En date du 12 décembre 2019, le Comité directeur du GAFSP a informé le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération que la République centrafricaine est éligible au financement  du GAFSP.

La proposition de la RCA figure en bonne place parmi les 19 candidatures des  pays examinées dans le cadre de cet appel à proposition spéciale. Ainsi, le comité directeur du (GAFSP) a alloué une subvention de 15,4 millions de dollars soit 8 milliards de FCFA, pour la mise en œuvre du projet décrit dans la proposition soumise et validée.

 A la demande du Gouvernement centrafricain, la Banque de Développement (BAD) et l’organisation des  Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)  ont été  désignées  comme entités de supervision de ces fonds. A-t-il conclu.

Un moment d’échange  a permis aux professionnels de médias de s’approprier de cet  important projet social, et  d’exprimer à l’occasion   leur volonté,  à apporter, une part de contribution en termes de communication pour la vulgarisation.   

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine