LA FRANCE RESTE PRESENTE ET ENGAGEE EN RCA

C’est ce qui ressort de l’audience accordée,  l’après-midi du vendredi 9 avril 2021,  le   Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération   à l’ambassadeur de la République française en Centrafrique M. Jean-Marc Grosgurin

Les échanges de ces deux personnalités s’articulaient autour  des questions de la sécurité, du redéploiement de l’Etat sur l’ensemble du territoire, des élections groupées, et les grands projets  engagés  ou en cours de réalisation avec l’appui de la France.

 « En  dépit des allégations  infondées et éhontées à l’égard de la France ces derniers temps,   l’engagement du gouvernement à soutenir la République centrafricaine dans ses efforts de relèvement sur tout le plan reste intact, la présence du représentant personnel du président Emmanuel MACRON à la cérémonie d’investiture du Président Touadéra, le 30 mars dernier  témoigne  à suffisance  la  volonté de la France  à accompagner le pays dans ce processus », a martelé l’Ambassadeur.

Il a rappelé  que son pays continuera  à  mobiliser des ressources importantes,   à travers le partenariat bilatéral ou multilatéral  pour aider la RCA.

La France accompagne la RCA dans ses efforts de stabilisation et de développement. L’engagement de la France en faveur du redressement de la RCA et de la stabilité régionale s’est manifesté, sur le plan militaire, par l’appui qu’a apporté l’opération SANGARIS, déployée à partir du 6 décembre 2013 à Bangui puis progressivement à l’intérieur du pays.

A titre bilatéral, la France est présente à travers l’opération Sangaris, les  appuis bilatéraux aux opérations de l’UEEUFOR et EUMAM, ainsi que l’UA-MISCA, puis l’ONU-MINUSCA. Depuis janvier 2015, elle est notamment intervenue dans l’aide alimentaire et humanitaire d’urgence, dans l’organisation des élections, dans  l’appui aux autres chantiers de la transition (aide budgétaire).

En matière d’aide au développement, l’AFD a actuellement un portefeuille de projets en cours concernant pour l’essentiel la santé, l’éducation, le développement urbain et local, via notamment le recours à des ONG, du renforcement des capacités, et des travaux à haute intensité de main d’œuvre tels que  les travaux de  construction de  l’avenue Idriss DEBY,  du lycée de Miskine, la sécurisation du Lycée Barthélémy Boganda pour ne citer que cela et les études de faisabilité d’autres projets de désenclavement du pays  en cours (pont PK9). La France a aussi contribué au fonds multi bailleurs pour l’urgence et le développement en RCA « BEKOU », géré par la Commission européenne.

La France appuie la RCA sur les aspects de gouvernance démocratique à travers le renforcement des capacités de l’Etat dans des secteurs clés (sécurité, coordination interministérielle, administration territoriale, économie, finances, justice, administration du territoire, notamment). A-t-il conclu.

Le Ministre salue cet engagement  et souhaite que ce partenariat  se raffermisse davantage et  va  vers des réflexions stratégiques  pour créer des bonnes choses en faveur de la population qui aspire à la paix, sécurité et le bienêtre.

Brice-Devalor OUATEBOT/ Nina GBAGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

RAFFERMISSEMENT DE LA COOPERATION RCA-UNION EUROPEENNE

MISE EN MARCHE DE LA STRATEGIE SECTORIELLE POUR L’EDUCATION 2020-2029

DEUXIEME SESSION DU COMITE NATIONAL DES AIRES PROTEGEES ET DE LEUR PERIPHERIE

VERS L’OPERATIONNALISATION DES CENTRES DE LA JPN

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine