LE FONDS BEKOÛ MET EN ROUTE LE NOUVEAU PROJET DE PROMOTION ET CONSOLIDATION DE L’ENTREPRENARIAT EN MILIEU RURAL ET URBAIN

La  présentation  dudit projet  a eu lieu,  le jeudi 5 septembre dernier au Ministère du Commerce à Bangui  et  placée sous la présidence de M. Félix MOLOUA, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération,  assisté de ses collègues  de l’agriculture et du développement rural, M. Honoré FEIZOURE, de l’Elevage et de la santé animale M. Amadou BI ALIOU, du Commerce et de l’Industrie  M. Mahamat TAÏB YACOUB,  des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel M. MAOULOUD MOUSSA TERAB et du Chef de Coopération de l’Union Européenne, Représentant, la Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne M. Juan VILLA CHACON.

En effet, compte tenu de la nécessité de fournir une réponse concrète de type socioéconomique aux populations en lien avec l’Accord de Paix et de la Réconciliation Nationale,   dans le cadre  de la promotion de l’emploi, et conformément au mandat du Fonds BËKOU axé sur le relèvement  socioéconomique des communautés de base et le renforcement des capacités de résilience,  le programme d’appui aux initiatives entrepreneuriales en milieu urbain et rural  a initié ce  projet, qui contribuera au processus de relèvement socioéconomique via la promotion de l’entreprenariat en milieu urbain et rural.

Ceci  favorisera  l’amélioration de la productivité et la compétitivité des chaines de valeurs des filières agropastorales et artisanales. Ce projet durera 36 mois, et mis en œuvre par International Trade Center (ITC). Ses  activités seront focalisées sur la structuration et professionnalisation des acteurs ruraux (en coopérative et faitières),  la dotation d’équipements, leur mise en relation avec les acteurs du secteur privé à travers une approche de rentabilité économique et des appuis techniques au cadre institutionnel. Les zones d’interventions seront mise en œuvre en fonction des potentialités de production agropastorales à savoir : l’accès logistique, les conditions sécuritaires minimales et les présences d’acteurs ruraux et d’opérateurs pour la mise en œuvre. 50.000 ménages (membres des coopératives, jeunes auto-employés ou recrutés), et 250.000 personnes indirectes,  vont bénéficier de cet  important projet social.

Brice-Devalor OUATEBOT/ Nina GBAGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

BAMBARI : DES NOUVEAUX PROJETS ET LA REMISE DE CERTAINES INTERVENTIONS PLANIFIEES PAR LE GOUVERNEMENT A TRAVERS LE RCPCA EN FAVEUR DE LA POPULATION

SIGNATURE DU PROJET D’APPUI AU PROCESSUS ELECTORAL EN RCA (PAPEC 2019/2022)

REUNION TECHNIQUE RELATIVE AUX PREPARATIFS DU LANCEMENT DE PLUSIEURS PROJETS SOCIAUX A BAMBARI

LA MISSION DU FMI CHEZ LE MINISTRE FELIX MOLOUA

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine