LE MINISTRE D’ETAT EN CHARGE DE L’ECONOMIE ASSURE LA MISE EN ŒUVRE ET LE SUIVI DE LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de la mécanisation et la transformation de la  culture du maïs en République centrafricaine, le Ministre d’Etat en charge de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale Félix MOLOUA, et ses collègues de l’Agriculture et du développement rural M. Eric REKOSSE-KAMOT, et du Commerce et de l’industrie Mme MBOUA née Léa KOYASSOUM-DOUMTA ont effectué une visite de terrain ce samedi 24 juillet 2021 sur le site de champ maïs de Mboko, dans la commune de Bimbo, en vue  de se rendre à l’évidence l’effectivité de la  politique de mécanisation de la culture du maïs lancé par le  Gouvernement avec l’appui financier de la Banque africaine de développement.

Il a été question pour cette visite de soutenir et réitérer aux acteurs de cette culture l’engagement du Gouvernement à faire de la  filière  le levier de l’économie nationale.

Le  Ministre d’Etat, a indiqué que,  le  maïs est aujourd’hui la meilleure céréale produite partout ailleurs, c’est en effet une ressource de base nécessaire pour la sustentation des hommes. Avec une population en croissance et de  pays sous  développé, la demande en alimentation, de plus en plus importante, stimule les besoins nationaux en maïs. D’ici à 2025, les besoins en céréales auront augmenté,  générant une demande supplémentaire en maïs de milliers  de tonnes, plus 500 hectares défrichés, pulvérisées    sur les axes  à savoir  Damara, Boali, M’baïkiet Landji Mboko, pour la  seconde période campagne de cette année.

Il convient de rappeler que ce programme qui  s’inscrit   dans le cadre du Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA) en son pilier 3 consistant à  la relance des secteurs productifs.

 above the English version

THE MINISTER OF STATE IN CHARGE OF THE ECONOMY ENSURES THE IMPLEMENTATION AND MONITORING OF THE GOVERNMENT’S POLICY ON AGRICULTURAL DEVELOPMENT

As part of the monitoring of the implementation of the Government’s policy on the mechanization and processing of maize cultivation in the Central African Republic the Minister of State in charge of economy, planning and international cooperation Félix MOLOUA, and his colleagues from Agriculture and Rural Development Mr. Eric REKOSSE-KAMOT, and Trade and Industry Mrs. MBOUA born Léa KOYASSOUM-DOUMTA made a field visit this Saturday, July 24, 2021 on the maize field site of Mboko , in the municipality of Bimbo, in order to demonstrate the effectiveness of the policy of mechanization of maize cultivation launched by the Government with the financial support of the African Development Bank. The visit was about supporting and reiterating to the actors of this culture the Government’s commitment to making the sector the lever of the national economy.

The Minister of State, indicated that maize is today the best cereal produced everywhere else, it is indeed a basic resource necessary for the sustenance of men. With a growing population and underdeveloped countries, the growing demand for food is driving national maize needs.

By 2025, cereal needs will have increased, generating an additional demand for maize of thousands of tons, plus 500 hectares cleared, sprayed on the axes namely Damara, Boali, M’baïkiet Landji Mboko, for the second period of this year’s campaign.

. It should be recalled that this programme, which is part of the Recovery and Peacebuilding Plan in the Central African Republic (RCPCA), in its pillar 3, consisting of the revitalization of the productive sectors.

Na gbéni na yanga ti sango

 GBENE GBIA TI CINOMI NA LEGUE TI BANGONDO NA NDO A PIALO TI DENGO YAKA

Gbéné gbia ti conomi, Félix MOLOUA  na téré ti lo  a la so a ban do na ndo téné ti fango yaka nga na maïngo ti kété kodro pakara Eric REKOSSE-KAMOT, nga na lo ti dé ngo bouzé  yapakara Mboua Léa KOYASSOUM-DOUMTA a sara mbéni tamboula ti kw  a na lango ti la énga so na bagué ti Mboko so a yéké na ya  kété commanda ti Bimbo, na ndo yaka ti ndio.

 Ndali ti tamboula so a ké ti mou ngangou na a wa béafrica so a ké fa yaka ti ndio na bagué ni ka, nga ti fa ndjioni bé ti gouvorma so a yé da ti ounda maboko ti sandoukou nguinza ti bga kodro ti Africa BAD ti mou ngangou na a la nay a ti a koussala ti fango yaka na massini.

Tamboula so a mou légué na ala ti ba  a kpalé so a wa béafrtica a ké wara na légué déngo yaka na maboko. ,nga tgi ba tpongagné a lingbi ti mou ngangou na ala na légué kango a lé ti a kombé ti a la ni na séssé ti béafrica nga na kodro wandé.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

CDC N° 03/2021 : LA SITUATION FINANCIERE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN EN CE QUI CONCERNE LES PROGRAMMES ACTUELS OU EN PREPARATION AVEC LE FMI PASSE AU PEIGNE FIN

MEPCI : VERS LA REDYNAMISATION DES ACTIVITES DU DEPARTEMENT

EVALUER L’EVOLUTION DU PROJET PAPEUR

LE MINISTRE D’ETAT FELIX MOLOUA DEVANT LES COMMISSIONS AFFAIRES ETRANGERES ET FINANCES, ECONOMIE, PLAN ET COOPERATION INTERNATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine