LE MINISTRE FELIX MOLOUA PARTICIPE A LA 54e L’ASSEMBLEE ANNUELLE DE LA BAD, A MALABO

En sa qualité du Gouverneur de la BAD pour la RCA, le  Ministre centrafricain de l’Economie, du Plan et de la Coopération M. Félix MOLOUA prends part  du 11 au 14 juin 2019 à la 54e Assemblée Annuelle du Conseil des Gouverneurs de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la 45e Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD), guichet concessionnel du Groupe de la Banque,  à Malabo, (Guinée-équatoriale).

Accompagné de quelques responsables du département, en homme avisé, le membre du Gouvernement est arrivé  dans la capitale guinéenne 24 h avant les démarrages des travaux,   afin de participer activement à ses assises.

Le thème retenu pour  les Assemblées annuelles de cette année   est « L’INTEGRATION REGIONALE, UNE DES CINQ GRANDES PRIORITES STRATEGIQUES DE L’INSTITUTION : “HIGH 5”: ECLAIRER L’AFRIQUE ; NOURRIR L’AFRIQUE ; INDUSTRIALISER L’AFRIQUE ; INTEGRER L’AFRIQUE ET AMELIORER LA QUALITE DE VIE DES POPULATIONS EN AFRIQUE ».

En effet, le gouverneur de la Guinée équatoriale, Lucas Abaga Nchama, nouveau président du Conseil des gouverneurs (dont son pays abrite l’édition des assemblées annuelles de 2019), a dans son discours de clôture lors des  53ème assemblées annuelles de l’institution tenue du 21 au 25 mai 2018   à Busan en Corée du Sud,  promis des rencontres  tout aussi fructueuses à Malabo.

 Il a  exhorté les gouverneurs de venir nombreux  prendre part activement à cette édition. D’ajouter, il a indiqué qu’un  cadre de travail en marge de ces assises permettra d’avoir de très fructueuses délibérations.  Tout en assurant  que son pays sera à la hauteur de la confiance qu’on  lui a fait  en le choisissant pour accueillir ces assises. a-t-il concédé.

 De poursuivre, il a noté qu’avec un milliard d’habitants, le continent africain génère un Produit Intérieur Brut(PIB) total de 3400 milliards de dollars. Un tel marché est susceptible de créer d’immenses opportunités pour les entrepreneurs du continent. Mais pour arriver à un tel résultat, les gouvernements africains et les communautés économiques régionales doivent intensifier leurs efforts pour faciliter la libre circulation des personnes, des biens, des services et du commerce à travers leurs frontières.

Cette rencontre de haut niveau est une opportunité unique d’aborder les défis auxquels le continent est confronté et aussi de proposer des moyens pour avancer dans l’intégration régionale de l’Afrique, a-t-il conclu.

Rappelant qu’environ 3 000 participants y prennent part, parmi lesquels des ministres des finances, des gouverneurs de banques centrales, des banquiers, des parlementaires, des représentants de la société civile, des dirigeants d’organisations internationales et des chefs d’entreprises de premier plan issus des Etats membres de la Banque africaine de développement.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DECLARATION ORALE DU MINISTRE FELIX MOLOUA AU NOM DES PAYS DU GROUPE AFRIQUE II, A LA 102E REUNION DU COMITE DU DEVELOPPEMENT TENUE DANS UN FORMAT VIRTUEL LE VENDREDI 16 OCTOBRE 2020.

LE MINISTRE MOLOUA REÇOIT LE REPRESENTANT RESIDANT DE LA BANQUE MONDIALE HAN FRAETERS

LE MINISTRE FELIX MOLOUA PRESIDE LA REUNION DU GROUPE AFRIQUE 2

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine