LE PRESIDENT DE LA BDEAC REÇU PAR LE MINISTRE MOLOUA

Dans le cadre d’une visite de travail, le Président de la Banque de Développement  des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), M.  Fortunato OFA-MBO NCHAMA est arrivée le début de la soirée d’hier à Bangui, il était accueilli à sa descente de l’avion à l’aéroport international Bangui-Mpoko  par le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération M. Robert PANI et du Représentant résident de la BDEAC en Centrafrique M. MIAROM Ranodji. Interrogé par la presse nationale sur le mobile de cette mission, il a indiqué que ce  déplacement résulte d’une invitation formulée par les autorités du pays  en vue de jauger l’état de la coopération existant entre la République centrafricaine et l’institution qu’il dirige.

 En effet, comme établi dans son agenda de la mission,  M. Fortunato OFA-MBO NCHAMA a été reçu en audience dès la première heure de la matinée du lundi 27 mai 2019 en son cabinet à Bangui  par le Ministre en charge l’Economie, du Plan et de la Coopération  M. Félix MOLOUA. L’hôte du Ministre qui  s’est livré à la presse au sortir de cette audience, a fait savoir que  le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération   est le partenaire naturel, de l’institution  l’occasion de cet échange a permis de passer en revue la coopération entre la BDEAC et la RCA,  pour faire un état de lieu de différents projets  qui lient la banque avec le secteur public  ainsi que privé,  de recevoir les attentes du  Gouvernement,  du peuple  centrafricain  envers  leur banque, et également  recevoir les orientations pouvant consolider cette coopération, tels étaient les points proéminents au menu de cette rencontre.

« La coopération qui n’a pas de fruit est une coopération morte », dit-il.  Et  dans le cas d’espèce,  la République Centrafricaine  est l’Etat fondateur de cette banque,  il est donc  normale qu’elle soit toujours  soutenue  par l’institution dans son  processus de développement, c’est ici que se trouve la justification de  cet échange  qui s’est focalisé essentiellement sur les projets financés par la BDEAC, et surtout avec l’Accord de paix et de réconciliation qui vient d’être signé entre le Gouvernement et les 14 groupes armés, condition sin quoi non d’un retour durable de la stabilité  qui est le premier facteur de développements, il était important de passer en revue les actions de la Banque aux côtés des autorités,  question d’évaluer les réformes qui ont été entreprises avec l’appui de la banque et voir dans quelle mesure réorienter les actions. A-t-il indiqué

 Même s’il est clairement établi que ces réformes entreprises  ont placé le pays sur la voie d’une croissance durable, il n’en demeure pas moins vrai que la situation sécuritaire dans le pays mérite d’être améliorée pour préserver la stabilité constatée à tous les niveaux. Cette lisibilité désormais reconnue devrait être consolidée pour permettre non seulement une gestion rationnelle de l’économie nationale mais aussi et surtout pour traduire dans les faits, les nobles objectifs de développement national. A-t-il renchéri.

Le Ministre quant à lui,  l’a remercié très sincèrement pour avoir accepté sans ambages cette invitation. Tout en signifiant que leur échange a été très fructueux. Car l’occasion a permis à la BDEAC de réitérer son engagement à soutenir la République centrafricaine dans le processus du relèvement à travers des projets   structurant  dans les domaines tels que : l’Agriculture, énergie, transport, pour ne citer que ceux-là. D’ajouter, il a fait savoir que  plusieurs rencontres avec les chefs de départements  concernés sont prévues et la visite des chantiers dont,  le site de PALME D’OR dans la Lobaye.       

 Rep : Brice-Devalor OUATEBOT/ Nina GBAGBO

Img: Andric Lionel POUTOU/ inph: Blaise PENSEE

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DECLARATION ORALE DU MINISTRE FELIX MOLOUA AU NOM DES PAYS DU GROUPE AFRIQUE II, A LA 102E REUNION DU COMITE DU DEVELOPPEMENT TENUE DANS UN FORMAT VIRTUEL LE VENDREDI 16 OCTOBRE 2020.

LE MINISTRE MOLOUA REÇOIT LE REPRESENTANT RESIDANT DE LA BANQUE MONDIALE HAN FRAETERS

LE MINISTRE FELIX MOLOUA PRESIDE LA REUNION DU GROUPE AFRIQUE 2

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine