LE PROJET D’INSTALLATION ET DE REHABILITATION DE FORAGES AU CENTRE D’UNE RENCONTRE

La salle de conférence Justine KAZANGBA du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération a servi de cadre lundi 6 mai 2019 à une réunion technique présidée par   le Chef dudit département M. Félix MOLOUA à ses côtés  on  notait  la présence du Ministre  du Développement de l’Energie et de l’Hydraulique M. DJONO Gontran AHABA, du Représentant de la Banque africaine de développement en Centrafrique M.  Joël TOKINDANG, du Directeur Général de l’Agence Nationale des Eaux et Assainissement (ANEA) et de certains responsables des  projets  dudit Ministère.

Dans son mot introductif, le Ministre  de   l’Economie, du Plan et de la Coopération M. Félix a bien voulu avoir le cœur net sur la problématique des projets d’installation et de réhabilitation des forages à Bangui et ses environs qui devaient apporter de réponses rapides aux problèmes d’eau  potable qui prévaut ces derniers temps.

Cette situation est très urgente que préoccupante, car la population qui se plaigne de  cet état de chose,  attend du Gouvernement des résultats par rapport aux promesses faites par le Premier Ministre Chef du Gouvernement  Firmin NGREBADA, qui a  exprimé la volonté  des autorités à entreprendre des démarches avec l’appui des partenaires pour éradiquer ce phénomène, donc cette rencontre vise à prendre des décisions extrêmement impératives  similaire à la celles  de la SODECA. a-t-il précisé.

Il a ainsi, donné la parole à son collègue du développement de l’Energie et de l’Hydraulique qui gère le dossier de présenter la situation.  Il ressort de cet exposé qu’il faut apporter de solution avec des forages. Pour ce faire, il est important d’identifier les sources de financement  cela  va permettre d’avoir une idée, c’est ainsi que deux projets  visés  vont soutenir ce projet à savoir : le Projet d’appui à la reconstruction des communautés de base (PARCB) et Premier sous-Programme Sectoriel Eau Potable et Assainissement  (PSEPA).

Des échanges fructueux ont permis  d’aborder la question de spéculation du prix unitaire d’un forage qui s’élève à 12.000.000 de FCFA. Ce qui parait trop cher pour le Ministre qui souhaite que l’ANEA soit mis en contribution  pour un équilibre budgétaire et  que le nombre de forage initialement prévu soit augmenté.

En conclusion de cette rencontre, le Ministre instruit les participants à mettre en place un comité regroupant en son sein les expert et cadres des départements de l’Economie, du Plan et de la Coopération et celui du Développement de l’Energie et l’Hydraulique pour le suivi des travaux qui seront lancés après l’obtention du marché par une entreprise crédible. Mais en attendant une visite des points d’eau de Bangui et ses environs est prévue la semaine prochaine.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

AVIS DE RECRUTEMENT D’UN CABINET D’ETUDES OU CONSULTANTS INDIVIDUELS POUR LA REALISATION DES ETUDES RETROSPECTIVES RCA VISION 2050

VERS LA VALIDATION DU RAPPORT SUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL EN RCA

SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD POUR LE FINANCEMENT DU PROJET D’APPUI AU REDEPLOIEMENT DE L’ETAT CENTRAFRICAIN ET DES SERVICES ESSENTIELS (RESE)

L’A.N.E RECEPTIONNE LE 2E LOT DE DON CHINOIS

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine