LE SATISFICIT DE LA BAD

 Le  Président  du Groupe de la Banque africaine de développement Dr AKINWUMI ADESINA, se réjouit  de ce que le Conseil d’administration de la BAD ait approuvé les tests de réformes engagées par le Gouvernement, et a affirmé  la disponibilité de son institution  à soutenir davantage  la RCA, ceci au cours de sa visite de travail effectuée dans le cadre de sa tournée en Afrique centrale  le dimanche 12 mai dernier, à Bangui.

Il a souligné que la RCA est déterminée à améliorer la gouvernance, à renforcer la transparence dans la gestion  des finances publiques, à accélérer la réforme dans  tous les secteurs de l’économie, et les programmes sociaux.

L’économie étant le fer de lance de toute action de développement d’un pays, les autorités centrafricaines ont très vite fait de se rendre à l’évidence que sans un véritable redressement de l’économie nationale le changement  intervenu ne pourrait apporter  rien de positif au peuple centrafricain qui avait visiblement perdu les repères.

 Il fallait donc se jeter à l’eau pour faire de notre pays, une nation de rêve dans laquelle  chacun peut entreprendre et se sentir en sécurité. L’économie centrafricaine a donc été  repensée et de vastes chantiers de réformes ont été entrepris par le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération M. Félix MOLOUA pour placer  notre économie sur la voie d’une croissance durable.

De 2016 à 2019, soit 3 années de  gestion du 1e quinquennat du Président Pr Faustin Archange TOUADERA, le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Félix MOLOUA dont la mission principale n’est rien d’autre que la question du plan national par une mobilisation  continuelle  des ressources  publiques essentielles, s’est lui aussi placé sous la coupe des réformes.

Ses compétences affutées à cet effet,  ont été plus que convainquant devant l’administration de la BAD, et le président  a affirmé  que la banque,  face à l’application de la nouvelle stratégie nationale de réduction de la pauvreté et la préservation de la stabilité  macroéconomique, par rapport aux avancées  remarquables réalisées par les autorités dans la transparence, a reconnu la bonne exécution des mesures  dans le  domaine de la réforme de la fonction publique, la gestion des dettes, et les secteurs sociaux etc., ce qui ouvre les possibilités à l’Etat de concilier plusieurs modalités de financement (dons, prêts) des engagements ont été pris. De conclure il a indiqué que   la BAD mobilise  de ressources en faveur de la RCA  pour soutenir  plusieurs projets visant l’amélioration de la situation socio-économique, politique, notamment soutien à la mise en œuvre de l’accord  de paix et la réconciliation signé à  Bangui le 6 février dernier.  163 millions de dollars pour les infrastructures, eau et développement du capital humain, 60 millions de dollars pour  différent  volet, 90 millions pour la structuration du secteur privé pour ne citer que cela.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

RCA : VISITE DU MINISTRE MOLOUA A LA JOURNEE DES ENTREPRISES 2019.

RCA : DE LA PRODUCTION A LA TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRE

VERS L’AMELIORATION DE LA FILIERE MAÏS

LE GOUVERNEMENT A PIED ŒUVRE POUR UN NOUVEAU PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine