LES PRIX DES PRODUITS IMPORTES ET LOCAUX DE PREMIERE NECESSITE SONT STABLES

Hausse des prix des produits alimentaires due à la crise sécuritaire plonge de nombreux centrafricains dans la pauvreté.
Le dernier bulletin du suivi des prix, réalisé par l’Institut centrafricain des statistiques, des Etudes Economiques et Sociales (ICASEES) sur financement de la Banque Mondiale, montre que les prix des produits importés et locaux de première nécessité sont globalement stables la semaine dernière par rapport à la première semaine de janvier 2021. Ce pendant, le prix des produits congelés, du riz et du manioc, de l’ail et de l’oignon ne cesse d’augmenter.
« La baisse des stocks des certains produits importés, notamment la farine de blé, a entrainé la fermeture de certaines boulangeries dans la ville de Bangui » a indiqué le Directeur Général de l’ICASEES M. Ali Blaise.

Brice-Devalor OUATEBOT/ Nina GBGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

CDC N° 03/2021 : LA SITUATION FINANCIERE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN EN CE QUI CONCERNE LES PROGRAMMES ACTUELS OU EN PREPARATION AVEC LE FMI PASSE AU PEIGNE FIN

MEPCI : VERS LA REDYNAMISATION DES ACTIVITES DU DEPARTEMENT

EVALUER L’EVOLUTION DU PROJET PAPEUR

LE MINISTRE D’ETAT FELIX MOLOUA DEVANT LES COMMISSIONS AFFAIRES ETRANGERES ET FINANCES, ECONOMIE, PLAN ET COOPERATION INTERNATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine