LES SOLUTIONS DURABLES POUR LES PERSONNES DEPLACEES ET RAPATRIEES AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

Les travaux de l’atelier  technique sur les solutions durables  pour les personnes déplacées et rapatriées organisé  par le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération en partenariat avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD),  se sont ouverts  ce jour lundi 09 décembre à Bangui sous les auspices du Ministre de l’Action Humanitaire Mme Virginie BAIKOUA   assistée de Mme Denise BROWN, Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies en charge Humanitaire.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement centrafricain a adopté en février 2019 la Stratégie Nationale des Solutions Durables. Cette Stratégie précise les principes directeurs pour la mise en œuvre des solutions durables en RCA, et décline également dans le court, moyen et long terme l’accompagnement à apporter aux personnes déplacées et réfugiées qui souhaitent retourner dans leur localité d’origine ou de leur choix sur une base volontaire, digne et sécurisée, sans négliger l’accompagnement à apporter sans discrimination aux communautés d’accueil.

Mme Denise  BROWN a, dans son allocution,  signifié que la signature de l’Accord  Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA (APPR-RCA) le 6 février 2019, constitue une étape essentielle du processus de paix initié en juillet 2017 par l’initiative Afrique.  Tout en indiquant  que cet accord offre une opportunité historique à saisir en vue de d’accélérer la mise en œuvre du RCPCA, à présent prolongé jusqu’en 2023, afin de délivrer des dividendes de paix à court et moyen termes à la population et aux communautés.

Pour sa part, Mme Virginie BAIKOUA a souligné que depuis 2019, une nouvelle dynamique de retour s’est enclenchée. La mise en œuvre de l’APPR et l’amélioration de la situation dans certaines zones ont permis le retour spontané de milliers de personnes dans leur  pays ou lieu d’origine. Cela grâce aux  trois (03) accords signés par le Gouvernement centrafricain avec ceux du Cameroun, de la République Démocratique du Congo,  du Congo Brazza et le Haut-Commissariat pour les Réfugiés(HCR) le 30 juin, le 5 juillet et le 6 aout derniers, ayant facilité le retour de plusieurs milliers de réfugiés sur le territoire national.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement centrafricain a adopté en février 2019 la Stratégie Nationale des Solutions Durables. Cette Stratégie précise les principes directeurs pour la mise en œuvre des solutions durables en RCA, et décline également dans le court, moyen et long terme l’accompagnement à apporter aux personnes déplacées et réfugiées qui souhaitent retourner dans leur localité d’origine ou de leur choix sur une base volontaire, digne et sécurisée, sans négliger l’accompagnement à apporter sans discrimination aux communautés d’accueil.

Mme Denise  BROWN a, dans son allocution,  signifié que la signature de l’Accord  Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA (APPR-RCA) le 6 février 2019, constitue une étape essentielle du processus de paix initié en juillet 2017 par l’initiative Afrique.  Tout en indiquant  que cet accord offre une opportunité historique à saisir en vue de d’accélérer la mise en œuvre du RCPCA, à présent prolongé jusqu’en 2023, afin de délivrer des dividendes de paix à court et moyen termes à la population et aux communautés.

Pour sa part, Mme Virginie BAIKOUA a souligné que depuis 2019, une nouvelle dynamique de retour s’est enclenchée. La mise en œuvre de l’APPR et l’amélioration de la situation dans certaines zones ont permis le retour spontané de milliers de personnes dans leur  pays ou lieu d’origine. Cela grâce aux  trois (03) accords signés par le Gouvernement centrafricain avec ceux du Cameroun, de la République Démocratique du Congo,  du Congo Brazza et le Haut-Commissariat pour les Réfugiés(HCR) le 30 juin, le 5 juillet et le 6 aout derniers, ayant facilité le retour de plusieurs milliers de réfugiés sur le territoire national.

 Cet atelier d’un jour   qui a réuni plus de cent (100) participants,  notamment  les experts chargés des études et de la planification des départements ministériels, les points focaux des  Objectifs pour le Développement Durable (ODD), les techniciens responsables des solutions durables des agences du système des Nations Unies, les ONG nationales et internationales, les principaux partenaires techniques et Financiers représentés en RCA et engagés dans le processus.  Il  vise à forger une vision collective pour opérationnaliser les solutions durables en fonction de leur importance et des enjeux liés à leur mise en œuvre en RCA.

 Cet atelier d’un jour   qui a réuni plus de cent (100) participants,  notamment  les experts chargés des études et de la planification des départements ministériels, les points focaux des  Objectifs pour le Développement Durable (ODD), les techniciens responsables des solutions durables des agences du système des Nations Unies, les ONG nationales et internationales, les principaux partenaires techniques et Financiers représentés en RCA et engagés dans le processus.  Il  vise à forger une vision collective pour opérationnaliser les solutions durables en fonction de leur importance et des enjeux liés à leur mise en œuvre en RCA.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine