L’ETABLISSEMENT DE MICRO FINANCE « FINANCIERE DE CENTRAFRIQUE (FICA) » OUVRE SES PORTES

La Financière  de Centrafrique (FICA), un nouvel établissement de microfinance de 2e catégorie a ouvert ce jour  le 30 Juillet 2021,  les portes de  son   agence située sur l’avenue Martin Luther King à Bangui. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre d’Etat  en charge de l’Economie, du plan et de la coopération internationale Monsieur Felix Moloua. Il était assisté de certains membres du gouvernement à savoir le Ministre Chargé du secrétariat du Gouvernement et de relation avec les institutions M. Maxime BALOU, du Commerce et de l’Industrie Mme Mboua née Léa KOYASSOUM DOUMTA, de l’Agriculture et du développement Rural M. Eric REKOSSE-KAMOT.

 Dans son allocution de bienvenue, le premier citoyen de la ville de Bangui Monsieur Emile Gros Raymond Nakombo a félicité l’équipe managériale des Financières de Centrafrique pour son abnégation au travail et son esprit innovateur de toujours chercher a faire plus. Il a aussi exhorté le gouvernement à soutenir des initiatives des jeunes de la ville de Bangui. Ceux-ci veulent prendre part au processus du développement de la République Centrafricaine. Le Président de la délégation de la ville de Bangui a terminé ses propos en souhaitant bon vent à cette structure de microfinances de 2e catégorie. Pour sa part, Monsieur Koko Mika, Directeur général de Financières de Centrafrique, a évoqué les nouveautés que la nouvelle structure apporte dans la vie des usagers, à savoir le SMS banking pour être à jour concernant le contenu du compte bancaire, l’ouverture 7 jours sur 7 pour permettre aux usagers d’utiliser leur argent quand ils veulent , la courtoisie car le client est roi… Il a aussi fait savoir que cette aventure ne va pas s’arrêter à ce capital social de 500 000 000 F CFA. Elle doit continuer pour dépasser cela et se hisser à un niveau élevé dans le monde des microfinances, a-t-il fini. Pour conclure la série des discours, la ministre du commerce et de l’industrie, représentant de monsieur le ministre des finances et du budget empêche, Madame Mboua Lea Koyassoum, a, au nom du gouvernement, félicité l’initiative de l’équipe des Financières de Centrafrique. Cela va contribuer au développement du secteur bancaire en Centrafrique et encourager la jeunesse Centrafricaine à entreprendre. Elle a fini ses propos en souhaitant Bonne chance aux Financières de Centrafrique. C’est après ces discours que le ministre d’Etat Monsieur Felix Moloua a coupé le ruban symbolique avant de procéder à la visite des locaux. S’en est suivi un moment de collation. Il est bien de rappeler que les Financières de Centrafrique ont reçu l’agreement du gouvernement centrafricain depuis le 30 Juillet 2020. C’est une structure de microfinances de 2e catégorie qui offre des comptes bancaires courant d’épargne… Elle a vocation à se décentraliser afin d’être présente dans presque tous les arrondissements de la ville et Bangui pour un début.

FINI DA SANDOUKOU NGUINZA FICA  A  ZI YANGA  DA TI LO

A ké na lango ti lasso bikoua okou ti nzé so si fini da sandoukou nguinza FICA a zi yanga ti da ti lo. Ma tanga ni a tambéla na gbélé ti gbéné gbia ti conomi, na téré ti lo a gbéné gbia tongana Maxime Balalou so a ba téné ti a tondo ti govorma, yapakara Mboua Léa koya ssoum Doumta so a ba téné ti déngo bouzé nga na Eric Rekossé-Kamot ti déngo yaka.

 Na ya ti a kota téné so mokonzi gbata ti Bangui Emile Gros Nakombo a téné lo fa so kodé kwas o a ké nzoni mingui, a lingbi ti mou légué na amasséka ti maï. Si lo ounda na govorma ti mou maboko na a mara kodé kwa tongaso. A dou ti los o lo ké mokonzi ti ndo kwa ni pakara   Koko Mika lo fa a fini a kodé  log a na ni  na ya téné ti maïngo a koussala ti bata ngo nguinza nga tonga gné si zo a lingbi ti wara a matabissi na péko ti a za ngo nguinza na ya sandoukou so. Fadé ndo kwa ti los o a ké sala koussala lakoue lakoué.

Gbéné gbia Mboua Léa Koyassoum Doumta  na iri gbéné gbia ti a nguinza a pika sako mingui na ndo kodé kwa  so, si lo ounda na oko ngoye so ti téné a masséka ti béafrica koué a mou péko ti a a mara kodé so  ndali ti maïngo ti kodro ti béafrica na légué ti déngo bouzé.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

CDC N° 03/2021 : LA SITUATION FINANCIERE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN EN CE QUI CONCERNE LES PROGRAMMES ACTUELS OU EN PREPARATION AVEC LE FMI PASSE AU PEIGNE FIN

MEPCI : VERS LA REDYNAMISATION DES ACTIVITES DU DEPARTEMENT

EVALUER L’EVOLUTION DU PROJET PAPEUR

LE MINISTRE D’ETAT FELIX MOLOUA DEVANT LES COMMISSIONS AFFAIRES ETRANGERES ET FINANCES, ECONOMIE, PLAN ET COOPERATION INTERNATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine