MINI-REVUE CONJOINTE DU PORTEFEUILLE DE LA BANQUE MONDIALE EN RCA

Évaluer la performance globale du portefeuille des projets financés par la Banque mondiale,  tel est  l’objectif d’une Mini-Revue conjointe organisée par la Banque mondiale à Bangui  et le gouvernement  centrafricain, ce mercredi 19 février 2020. Co-présidée par Félix MOLOUA, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, d’une part et le  Représentant Résident de l’institution en RCA M. Han FRAETERS, d’autre part.

Cette  revue est  l’occasion pour les deux partenaires d’échanger sur la mise en œuvre des projets et d’identifier des pistes de solution à court terme, à moyen et à long termes pour pallier aux obstacles auxquels se heurtent la mise en œuvre des projets.

Elle  est d’autant plus importante qu’elle intervient au moment où la Banque discute avec le gouvernement du Cadre de Partenariat Pays pour le soutien de la Banque en République centrafricaine.

Le portefeuille actif de la Banque mondiale comporte 14 projets nationaux et   régionaux pour un montant de centaines de  milliards  de dollars. La moyenne d’âge des projets est autour de 4,5 ans. Ce portefeuille est d’une importance indéniable dans les perspectives de l’atteinte de l’objectif du plan national de Relèvement et Consolidation de la Paix dans le pays en sigle  RCPCA.

 « Dans les perspectives d’un accroissement du soutien de la Banque mondiale, il est crucial que la mise en œuvre des projets se fasse dans les délais convenus, de manière satisfaisante, et que les objectifs de développement soient atteints. En effet, une mise en œuvre lente des projets signifie un ralentissement de la croissance et de la lutte contre la pauvreté » a expliqué M. Han FRAETERS, lors de son discours d’ouverture. Néanmoins, un certain nombre de projets au sein de ce portefeuille connaissent de réel succès, leur mise en œuvre a été effective et satisfaisante et pour certains, les résultats se font déjà ressentir dans les secteurs suivants : l’eau et  énergie avec le développement rural et communautaire,  à travers le Projet national de développement agricole (PRADAC) ; le Projet  basé sur l’appui au secteur de la santé (SENI) ou encore le Projet « LONDO PLUS »,  qui fournit du travail temporaire aux personnes vulnérables et facilite  l’accès aux services de base sur l’ensemble du territoire, en apportant une réponse en cas de crise ou d’urgence éligible, qui après avoir connu des difficultés de mise en œuvre a pu, en l’espace de quelques mois, faire d’énormes progrès.  A indiqué le Ministre Felix MOLOUA.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DECLARATION ORALE DU MINISTRE FELIX MOLOUA AU NOM DES PAYS DU GROUPE AFRIQUE II, A LA 102E REUNION DU COMITE DU DEVELOPPEMENT TENUE DANS UN FORMAT VIRTUEL LE VENDREDI 16 OCTOBRE 2020.

LE MINISTRE MOLOUA REÇOIT LE REPRESENTANT RESIDANT DE LA BANQUE MONDIALE HAN FRAETERS

LE MINISTRE FELIX MOLOUA PRESIDE LA REUNION DU GROUPE AFRIQUE 2

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine