Participation de la République Centrafricaine à la réunion des Gouverneurs et Administrateurs du Fonds Monétaire International (FMI) et du Groupe de la Banque Mondiale.

« Protéger le capital humain de l’Afrique face à la COVID-1 : sauver des vies, préserver le bien- être et sauvegarder la productivité ainsi que  les emplois. »

C’est autour de ce thème que les Gouverneurs et Administrateurs du FMI et de la Banque Mondiale,  des 54 pays africains dont celui de la République Centrafricaine, M. Félix MOLOUA, Ministre  de l’Economie, du Plan et de la Coopération  ont participé virtuellement ce jeudi 06 août 2020  à une grande rencontre inter régionale présidé par M. Alamine Ousmane  MEY,  Président du Caucus Africain 2020.

Cette rencontre consiste à présenter l’impact de la COVID-19 et ses conséquences  sur différents secteurs  et dans chaque pays. Elle s’articule également sur les réponses  à la lutte contre cette pandémie  mondiale, les réponses proposées par le FMI et le Groupe de la Banque Mondiale, en vue d’aider les pays africains à lutter efficacement contre des répercussions de la COVID-19, à cours, moyens et long terme.

Ces Institutions de Bretton Woods  ont proposé des stratégies et des solutions portant sur les instruments financiers, notamment les aides d’urgences, les appuis budgétaires permettant aux pays africains de mettre en œuvre des Programmes pour relever les défis par bailleur notamment,

Le Fonds Monétaire International (FMI) a proposé ces instruments spécifiques, le financement des réformes ;

La Banque Mondiale  a fait des engagements pour l’exercice de 2020, pour la zone Afrique de l’Est/Afrique Australe  des aides liées à la santé  à hauteur de 413 millions de dollars, pour les 15 pays ;  pour l’Afrique de l’Ouest/Afrique Centrale elle s’est engagée pour l’exercice 2020 à hauteur de 417 millions  de dollars pour les 21 pays ; le financement à l’appui des politique de développement,  l’exercice 2020, 453 millions de dollars de ID, pour 6 pays., l’exercice 2021, premier semestre :2,5 milliards de dollars pour 10 pays.

La riposte de la Banque Mondiale vise à aider les pays à mettre en œuvre une approche à trois volets  pour répondre aux besoins immédiats et soutenir la relance économique s’articule  en trois volets, la protection de la vie, de moyens de subsistances, de protection de l’avenir.

La  Société Financière internationale (SFI), sa riposte est adaptée aux secteurs privés, subdivisée en trois phases : la phase de renflouement, de restructuration et de relèvement ; avec comme composantes du mécanisme de riposte  à la COVID-19, à hauteur de 8 milliards de dollars. Compartimenté en trois blocs notamment le suivi exécutif du portefeuille,  la réponse aux besoins des clients, l’établissement de projets.

Au jour du 30 juin 2020, elle avait investi 513 millions de dollars en Afrique en utilisant le mécanisme de financement accéléré de la riposte à la COVID-19, dont une part de 73% allait aux pays admissibles à l’aide financière de l’IDA.

Quant à L’Agence Multilatérale des Garanties des Investissements  (MIGA), sa riposte s’est structurée en phase

Les fournitures/services médicaux d’urgence pour lutter contre la COVID-19, la lutte contre les effets économiques négatifs de la crise de COVID-19, le financement du  commerce dans l’après COVID-19

 Les conclusions de ces échanges ont abouti à l’adoption d’un mémorandum qui est un plaidoyer  pour inviter ces deux Institutions  de  Bretton Woods à fournir des aides supplémentaires plus consistants et coordonnées pour permettre aux africains de sortir de la crise et de parer aux répercussions  de la COVID-19 et préparer un développement meilleur.

Au jour du 30 juin 2020, la MIGA avait émis des garanties d’un montant de plus de 640 millions de dollars, au titre de son mécanisme de riposte à la COVID-1, dans les pays africains.

Il convient de préciser, que ces pays africains sont divisés en trois blocs que sont : le Moyen Orient Afrique du Nord, Afrique de l’Est ; l’Afrique de l’Est  et Australie ; Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Centre.

Nina GBAGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DECLARATION ORALE DU MINISTRE FELIX MOLOUA AU NOM DES PAYS DU GROUPE AFRIQUE II, A LA 102E REUNION DU COMITE DU DEVELOPPEMENT TENUE DANS UN FORMAT VIRTUEL LE VENDREDI 16 OCTOBRE 2020.

LE MINISTRE MOLOUA REÇOIT LE REPRESENTANT RESIDANT DE LA BANQUE MONDIALE HAN FRAETERS

LE MINISTRE FELIX MOLOUA PRESIDE LA REUNION DU GROUPE AFRIQUE 2

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine