PREMIERE EXPERIENCE DE LA CULTURE MECANISEE DE MAÏS PAR LA COOPERATIVE WALOMBE APPUYEE ET FINANCEE PAR LA SOCIETE NOUVELLE HUSACA

Un million huit cent quatre-vingt-dix sept mille cent vingt-cinq (1.897.125) FCFA, est le montant des achats de maïs de la coopérative « Walombé ».

Sur les douze (12) groupements que compose cette coopérative, quatre ont réussi à faire acheter leurs produits par la Société Nouvelle HUSACA, partenaire technique et financier de cette organisation paysanne. La Société Nouvelle HUSACA a obtenu l’adhésion massive de la communauté de ndangala pour créer la coopérative « Walombé » et celle de Pissa : « Fini bangondo ».

L’achat de grains de maïs  auprès des petits producteurs dans certaines localités du territoire centrafricain s’inscrit dans le cadre du programme d’achats locaux de HUSACA dont l’un des objectifs est de stimuler l’économie locale.

Rien que dans le village Ndangala et ses environs, plus de deux cent (200) hectares de terre ont été défrichées, labourées, pulvérisées et semées,  et les récoltes se poursuivent.

Il convient de relever que les grains de maïs semés au village ndangala ont donné après transformation, les cinq sous-produits suivants:

  1. Polenta (sous forme de semoule pour la bouillie et autres utilisations similaires) ;
  2. Gritz (pour la fabrication de la bière) ;
  3. Germes (huile, vitamines de maïs) ;
  4. Farine zootechnique (pour l’élevage des porcs et de la volaille) et ;
  5. Farine panifiable (pour les pains, gâteaux etc.)

Dans son intervention, le Chef du village et président de la coopérative « Walombé » Armand Roch SOUABITI a mis en exergue la méthode utilisée pour parvenir à ces résultats en se fondant sur une culture hautement mécanisée contrairement à l’ancienne politique de la culture vivrière dont le rendement ne permet pas aux cultivateurs de subvenir à leurs besoins. Il a poursuivi en disant que le rendement d’un hectare de maïs  en culture vivrière vaut 500 à 800 kg. Par contre celui de la culture mécanisée observé actuellement avoisine trois (03) tonnes à l’hectare. Selon l’orateur, des espaces verts du village ndangala sont encore disponibles pour la réalisation d’autres projets tels que : les hôpitaux, les centres de formation des jeunes, les orphelinats et pourquoi pas les universités ?

Pendant cette cérémonie, la coopérative « Walombé » a gracieusement octroyé aux responsables de l’Université de Bangui (LASBAD) présents à cette cérémonie, un espace de 30 hectares pour la construction des infrastructures universitaires.

Pour le Directeur général de la Société Nouvelle HUSACA M. Read HARIRI,un des objectifs recherchés à travers cette action, est celui qui consiste à transformer les mentalités et à accompagner les cultivateurs pour sortir de l’insécurité alimentaire, de la famine, du chômage dans un cadre de partenariat « gagnant-gagnant ». M. HARIRI a aussi indiqué que ce modèle de partenariat, qui contribuera sans doute à l’amélioration des conditions de vie des cultivateurs, ne pouvait en aucun cas, se concrétiser sans la collaboration et l’efficacité du Ministère de l’Agriculture et du Monde Rural et celui de l’Economie et du Plan et de Coopération et plus particulièrement de l’Agence Centrafricaine de Développement de l’Agriculture (AGDA). Le Directeur général de la société HUSACA a clos son intervention en demandant à tous les cultivateurs de la localité et ses environs, de conjuguer leurs efforts pour sortir le pays de la famine, de la paresse, du désespoir en allant vers l’autosuffisance alimentaire en mettant tout en œuvre pour manger à leur faim par le travail.

Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural Honoré FEIZOURE à, quant à lui, commencé par donner l’exemple de la Chine qui s’est beaucoup investi dans ce domaine pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Et le membre du gouvernement d’ajouter que cette stratégie place le monde rural au centre de toutes les activités de développement et vise à accélérer la croissance de revenus des producteurs et autres organisations paysannes ainsi que leurs contributions au développement socio-économique du pays. M. FEIZOURE a conclu en soulignant que l’intérêt pour le gouvernement à travers la mise en œuvre de cette stratégie est d’apporter de solutions auxquelles fait face le monde rural qui regorge plus de la moitié des pauvres.

Le Chef de la délégation, le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Félix MOLOUA a exhorté les habitants du village ndangala à plus d’abnégation et d’engagement pour le travail de la terre surtout les jeunes qui perdent inutilement leur temps à des futilités au bord de la route. C’est ici le lieu pour le Ministre MOLOUA de relever que le gouvernement dans ses grandes orientations stratégiques contenues dans le Plan de Relèvement et de Consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA), cadre unique de référence de toutes interventions, a consacré une place de choix à la sécurité alimentaire et la diversification de l’économie.

A titre de rappel, le gouvernement en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a initié depuis 2014 un programme intitulé « P4P » ou « Achat pour le progrès ». Ce programme vise à acheter localement les produits alimentaires destinés à être distribués aux populations affectées par les effets pervers des crises récurrentes qui ont marqué le pays ces dernières années.

Cette cérémonie a connu la présence de quatre membres du gouvernement dont Hugues TCHEMEUNI du Travail, de l’Emploi, de la Protection Sociale et de la Formation Professionnelle et Maouloud Aboua MOUSSA TERAB des Petites et Moyennes Entreprises, de l’artisanat et du Secteur informel, assurant l’intérim du Ministre du Commerce et de l’Industrie, du Président de la Délégation Spéciale de la ville de Bangui Emile Gros NAKOMBO et du Sous-Préfet de Bimbo.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DECLARATION ORALE DU MINISTRE FELIX MOLOUA AU NOM DES PAYS DU GROUPE AFRIQUE II, A LA 102E REUNION DU COMITE DU DEVELOPPEMENT TENUE DANS UN FORMAT VIRTUEL LE VENDREDI 16 OCTOBRE 2020.

LE MINISTRE MOLOUA REÇOIT LE REPRESENTANT RESIDANT DE LA BANQUE MONDIALE HAN FRAETRERS

LE MINISTRE FELIX MOLOUA PRESIDE LA REUNION DU GROUPE AFRIQUE 2

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine