PROJET MAÏNGO: UN CADRE STRATEGIQUE POUR BOOSTER LE CAPITAL HUMAIN EN RCA

La salle de conférence « Justine KAZANGBA » du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale a abrité dans la matinée du  lundi 11 octobre 2021  une importante réunion interministérielle, sur le nouveau Projet Capital Humain dénommé « MAINGO », financé par la Banque Mondiale à hauteur de 50 millions de dollars américain soit environ 25 milliards de FCFA.

Cette importante rencontre qui a  regroupé  plusieurs  Ministères  concernés a été co-présidée par le Ministre d’Etat en Charge de l’Economie, du Plan et de la Coopération Internationale  M. Félix MOLOUA et le Représentant résident de la Banque mondiale  en Centrafrique M. Han FRAETERS, avait pour objectif  d’avoir une compréhension partagée du cadre stratégique pour le renforcement du Capital Humain et des compétences en RCA, d’avoir une bonne compréhension et appropriation de ce  nouveau projet qui vise  l’autonomisation des femmes et des filles.

L’occasion a permis aux participants de faire le tour du projet et de prévenir les opportunités et difficultés à venir dans la mise en œuvre et d’apporter  également des suggestions pour une collaboration collégiale réussie et un impact maximal,   ainsi que des propositions  pour la mise place d’un Observatoire de Capital Humain.

Il convient de rappeler que ce projet se concentre sur l’autonomisation des femmes et des filles comme des points essentiels pour développer le capital humain de l’ensemble de la population. Il vise essentiellement l’amélioration de l’accès aux services de santé essentiels, à l’éducation et aux opportunités d’emploi qui autonomisent les femmes et les adolescentes dans les  zones ciblées par le projet en République centrafricaine à travers la création des espaces sûrs et des clubs pour offrir des programmes communautaires intégrés, l’accroissement  de l’accès aux systèmes qui améliorent la santé, l’éducation et les opportunités d’emploi des femmes et des filles puis le renforcement des capacités  nationales et campagne de communication pour l’autonomisation des femmes et des filles.

Sango

PIALO MAÏNGO : NDO KODE TI MAINGO INGA NGO YE TI ZO

Da ti bumbi ti ndo kwa ti gbégnon gbia ti conomi «  Justine KAZANGBA » a yamba na bikoua oko lango ba lé oko na oko kota téngbi ngo téré  ti govorma na ndo pialo Maïngo so a wara moungo nguinza ti sandoukou nguinza ti dounia so oungo ni a si kouta ba lé okou ti américa wala ngounda ngou ba lé oussé na okou ti nguinza so a yéké tamboula na béafrica.

Ngangou téngbi ngo téré so a bumbi a gba ti a gbélé gbia ndéndé so téné ni a  ba ala,a zo so a louti nan do ni a yéké gbégnon gbia ti conomi pakara Félix MOLOUA na téré ti lo lo so lo sara koussala na iri sandoukou nguinza ti dounia na béafrica pakara Han FRAETERS a yéké ti fa gounda ti fini pialo so ti wara bi bê ti a gbélé gbia so kwé a ko kapa na ya ti bumbi so nga ti téné a la inga yé gné si fade pialo so a lingbi ti ga na ni na kodro ti béafrica.

A lingbi I fa so kappa so a mou légué na gbélé gbia koué ti fa bi bê ti a la ti sigui na a kpalé so a yéké nay a ti a maïngo ti a wala nga na a zo.

Pialo Maïngo a lingbi tis ala koussala mingui gui na ndo ti maIngo ti a wala, a masséké wali na légué fa ngo na ala mbéti, a koussala ti maboko nga ti zi légué na ala nan do téné ti séni ti  ala   ti gbian douti a la téné ngoyé koué.

Anglais

MAÏNGO PROJECT: A STRATEGIC FRAMEWORK TO BOOST HUMAN CAPITAL IN CAR

The conference room « Justine KAZANGBA » of the Ministry of Economy, Planning and International Cooperation hosted in the morning of Monday, October 11, 2021 an important interministerial meeting, on the new Human Capital Project called « MAINGO », financed by the World Bank to the tune of 50 million US dollars or about 25 billion FCFA.

This important meeting, which brought together several Ministries concerned, was co-chaired by the Minister of State in charge of the Economy, Planning and International Cooperation, Mr. Félix MOLOUA, and the Resident Representative of the World Bank in the Central African Republic, Mr. Han FRAETERS, aimed to have a shared understanding of the strategic framework for strengthening the Human Capital and skills in CAR, to have a good understanding and ownership of this new project that aims at the empowerment of women and girls.

The opportunity allowed participants to take a tour of the project and prevent future opportunities and difficulties in implementation and also to bring suggestions for successful collegial collaboration and maximum impact, as well as proposals for the establishment of a Human Capital Observatory.

It should be remembered that this project focuses on the empowerment of women and girls as essential points for developing the human capital of the entire population. It focuses on improving access to essential health services, education and employment opportunities that empower women and adolescent girls in the project-targeted areas in the Central African Republic. through the creation of safe spaces and clubs to offer integrated community programs, increasing access to systems that improve the health, education and employment opportunities of women and girls and then strengthening national capacities and communication campaign for the empowerment of women and girls.

Par : Brice-Devalor OUATEBOT

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

RÉUNION DU COMITÉ DIRECTEUR CONJOINT (CDC) DU RCPCA-CEM

REUNION DE CABINET DU 25 10 2021

RCA : PREMIERE RECOLTE DE LA CULTURE MECANISEE DE MAÏS 2021

REUNION PREPARATOIRE DU SEMINAIRE SUR LA CEMAC ORGANISE PAR LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL FMI DANS LE CADRE DES ASSEMBLEES ANNUELLES D’AUTOMNE.

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine