PROLONGATION DU FONDS- BÊKOU AU DELA DE 2019 EN RCA

« Le Fonds- Bêkou, Fonds fiduciaire multipartenaires de l’Union européenne pour la Centrafrique, va être prolongé au-delà de 2019.

 L’annonce a été faite par le Directeur Général de Développement de la Coopération de l’Union Européenne M. Stephano MANSERVISI, à l’issue de son Conseil d’Administration, tenue le vendredi, 30 novembre 2019, au siège de la Délégation de l’Union Européenne à Bangui, en présence du Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération M. Félix MOLOUA, du Ministre de la Santé Publique Docteur Pierre SOMSE et de Mme Samuela ISOPI, Ambassadeur, Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne en poste en Centrafrique et plusieurs diplomates et chefs de missions consulaires accrédités en République Centrafricaine.

Il faut noter que, cette annonce fait suite à la réunion du Conseil d’Administration du Fonds-Békou, tenu le jeudi dernier, pendant laquelle le Conseil d’Administration adécidé de cette prolongation au delà de l’année 2019 et à confirmé sa volonté de voir cet instrument efficace de financement qui a fait ses preuves en RCA se poursuive.

Il convient de rappeler que, ce Fonds a été crée en juillet 2014, dans le souci d’apporter des réponses rapides à la crise aigue qu’a traversé la République Centrafricaine et aussi, de l’aider à faire face à la crise politique et sécuritaire qui s’est aggravée à partir de 2013.

 Crée  pour une durée de 60 mois, ce Fonds fiduciaire s’achèvera le 14 juillet 2019.   

Par ailleurs, ce Fonds a défini ses domaines d’activités pour la période 2017-2019. Il s’agit des domaines suivants :

Aussi, en 2017 le Fonds-Bêkou, a adopté de nouvelles actions pour soutenir la RCA, pour un montant total de 52.3 millions d’euros soit 339 milliards de FCFA. Les secteurs éligibles sont : la réconciliation, la santé, l’eau et l’assainissement, la résilience rurale et création d’emplois et le désenclavement des régions.

Ces activités, ont permis à cette époque l’accélération du retour des  personnes déplacées à Bangui et certaines régions.  

Soulignons que des conflits localisés dans le Nord-ouest et le Sud-est du pays ont affectés plusieurs projets, occasionnant des pertes d’équipements et matériels, ayant conduit entrainé la suspension de certaines activités et la mise en place d’un dispositif de suivi à distance auprès des partenaires de mis en œuvre.

Selon le Comité de Gestion du Fonds-Bêkou, ledit fonds a rempli ces objectifs en termes d’efficacité et de visibilité de ses actions sur la quasi-totalité du territoire et qui fait de lui, un Fonds très connu. Ses interventions cadres bien avec les trois piliers du RCPCA que sont : la restauration de la paix, la sécurité et la réconciliation ; le renouvellement du contrat social entre l’Etat et la population, et enfin, le relèvement économique et la relance des secteurs productifs.

Toutefois, le comité a réitéré  le vœu de voir la  délocalisation du siège de Béku à Bangui ; le renforcement des pouvoirs de l’Ordonnateur National (ON), qui est le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération au sein des organes décision ; le renforcement de la structure de gestion du Fonds-Békou, en élargissant aux secteurs de communication.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine