RCA : 100 MILLIONS DE DOLLARS DE LA BANQUE MONDIALE POUR LE FINANCEMENT DU PROJET LONDO+

Le protocole d’accord  a été paraphé le  jeudi 27 juin dernier  entre le Gouvernement représenté par le  Ministre de l’Economie, du Plan et de  la Coopération M. Félix MOLOUA  et le Représentant Résident de la Banque Mondiale en Centrafrique M. Robert BOUJAOUDE. La cérémonie s’est déroulée  à la Présidence de la République en présence du Président de la République, Chef de l’Etat Pr. Faustin Archange TOUADERA.

Dans son discours de circonstance,  le Représentant Résident  de la Banque Mondiale a sans ambages admet  le dynamisme et l’engagement du Gouvernement à conduire le pays dans  les phases les plus importantes de sa vie économique et sociale. Tout en indiquant qu’au moment de son arrivée à Bangui à ce jour, l’abnégation du  Gouvernement avec sa  collaboration a permis l’augmentation à plus de 413 millions de dollars américains la contribution financière de la Banque Mondiale en République centrafricaine. Des  projets ont été  approuvés par le Conseil d’administration de l’institution et cette contribution s’élève au jour d’aujourd’hui à un peu moins de 7000 millions de dollars américains.   Cette collaboration sans faille a pu  faciliter la mobilisation des montants additionnels pour financer,   notamment les projets tels que : le chantier solaire qui favorisera  la création d’emplois à Bangui et améliorer les services du secteur Energie ;  l’appui budgétaire dont le montant  a été transposé   sur  le compte du  trésor  la semaine précédente et le Projet LONDO + dont les accords juridiques viennent d’être signés et qui répond totalement à l’accord de paix du 6 février 2019. A-t-il indiqué.

Il est cependant important de signaler qu’en plus de cet appui, la Banque Mondiale a financée des activités qui supportent les réformes dans des différents secteurs à savoir,  les projets de la stabilisation comme PACAD et LONDO  et des projets  qui  fournies  des services essentiels aux citoyens du pays  tels que l’Education, la Santé, et des projets de développement à court, moyenne et long  terme  comme le projet de connectivité et de l’ énergie.

A en croire, M. Robert BOUJAOUDE, en dépit des progrès réalisés,   l’on ne peut ignorer les immenses défis  qui se posent encore à la République centrafricaine,  le chemin de la lutte contre l’extrême pauvreté, pour la prospérité partagée,  et le développement durable,   est encore long, et parsemer d’embuches. La réussite du programme ambitieux de partenariat stratégique entre la Banque Mondiale et la RCA ne pourra  se faire sans une exigence de rigueur, de transparence et de recevabilité dans la gestion des ressources, ainsi qu’un impératif de résultats sur le terrain.

Rep : Brice-Devalor OUATEBOT/ Nina GBAGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

BAMBARI : DES NOUVEAUX PROJETS ET LA REMISE DE CERTAINES INTERVENTIONS PLANIFIEES PAR LE GOUVERNEMENT A TRAVERS LE RCPCA EN FAVEUR DE LA POPULATION

LE FONDS BEKOÛ MET EN ROUTE LE NOUVEAU PROJET DE PROMOTION ET CONSOLIDATION DE L’ENTREPRENARIAT EN MILIEU RURAL ET URBAIN

SIGNATURE DU PROJET D’APPUI AU PROCESSUS ELECTORAL EN RCA (PAPEC 2019/2022)

REUNION TECHNIQUE RELATIVE AUX PREPARATIFS DU LANCEMENT DE PLUSIEURS PROJETS SOCIAUX A BAMBARI

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine