RCA : LA BDEAC PRETE A METTRE 48 MILLIARDS DE FCFA POUR SOUTENIR LA PRODUCTION DE L’HUILE DE PALME

L’annonce a été faite  lors de la visite du site Palm d’Or,    par  le président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) M.  Fortunato OFA-MBO NCHAMA  en mission en République centrafricaine. Il était accompagné du Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, M. Félix MOLOUA,  du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural  M. Emmanuel Honoré FEIZOURE, du Ministre  des Travaux Publics  et de l’Entretien Routier M. GUISLA HAMZA, du Directeur général adjoint de la société Nouvelle HUSACA M. Raed HARIRI    et de certaines personnalités conviées pour la circonstance à cet événement.

En effet, séjournée depuis 48 heures dans la capitale centrafricaine Bangui pour une visite de travail, le Président de la BDEAC M.  Fortunato OFA-MBO NCHAMA après avoir rencontré les autorités du pays, dans le cadre de suivi et évaluation des projets financés par la BDEAC en Centrafrique, tenait coute que coute  se rendre personnellement sur le terrain pour palper du doigt la réalité  des actions qui sont en train d’être  menées  sur appui de son institution  en faveur de la population meurtrie à cause de la  longue période de crise politico-militaire qui a secoué le pays. C’est à ce titre que sa visite le mardi 28 mai dernier au site Palm d’Or trouve sa justification situé  dans la commune de Lèssè  (Lobaye).

L’occasion a permis au n° 1 de cette banque de la sous-région de réitérer son engagement à soutenir le Gouvernement centrafricain dans le processus de relèvement  du pays. Après avoir visité l’installation des machines de production, de la plantation et du bloc administratif  du site, au cours de laquelle il a exprimé   sa confiance en la société Palm d’Or, M.  Fortunato OFA-MBO NCHAMA et sa suite ont mis le cap sur le village Mbadet à quelques 5 km du site,  où il a procédé  au lancement officiel du projet pilote de la plantation villageoise. Plus de 80 pieds de palmiers  ont été implantés. Très impressionné par le travail abattu par la société sous la houlette du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, ce dernier a déclaré sans ambages  que l’administration de la banque est à pied d’œuvre pour la mobilisation de 48 milliards et demi de francs CFA pour soutenir ce projet ainsi de la filière maïs qui, pour lui a un intérêt particulier pour la population. D’ajouter, il a confirmé que la transformation industrielle des produits agricoles est susceptible d’améliorer de façon substantielle  la valeur ajoutée devant aboutir aussi à l’amélioration des conditions de vie des paysans. Il parait à cet effet nécessaire de  les regrouper  en coopérative, en les formant et en mettant à leur disposition de bonnes semences. A-t-il renchéri.

Le Ministre MOLOUA a exprimé sa satisfaction quant à la volonté de l’institution financière sous régionale à aider la République centrafricaine. Tout en insistant sur le suivi physique sur le terrain en vue d’élargir cette vision dans  d’autres régions du pays. Il a également réitéré l’engagement du Gouvernement à mettre tout en œuvre pour que le pays dépasse le niveau de la   production vers l’exportation des produits agricoles. La République centrafricaine  est un pays dont la nature à tout donner, il est inadmissible que ce pays riche en ressources naturelles continue d’importer tout de l’extérieur,  a-t-il maugrée.

Rep : Brice-Devalor OUATEBOT/ Nina GBAGBO

Img: Andric Lionel POUTOU

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

DECLARATION ORALE DU MINISTRE FELIX MOLOUA AU NOM DES PAYS DU GROUPE AFRIQUE II, A LA 102E REUNION DU COMITE DU DEVELOPPEMENT TENUE DANS UN FORMAT VIRTUEL LE VENDREDI 16 OCTOBRE 2020.

LE MINISTRE MOLOUA REÇOIT LE REPRESENTANT RESIDANT DE LA BANQUE MONDIALE HAN FRAETRERS

LE MINISTRE FELIX MOLOUA PRESIDE LA REUNION DU GROUPE AFRIQUE 2

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine