RCA : LA COOPÉRATION RCA-PAM POUR L’ANNEE 2018 PASSEE EN REVUE

 Cette question de revue a fait l’objet d’un atelier qui s’est ouvert ce jour mardi 11 juin 2019 à l’hôtel  Ledger Plaza à Bangui.  La  cérémonie d’ouverture a été coprésidée par M. Joseph Aimé BETINDJI et M.  GIAN Carlo CIRRI, respectivement,   Chargé de mission en matière de partenariat au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération et Directeur pays, Représentant du Bureau du Programme Alimentaire Mondiale en Centrafrique. Une vingtaine de représentants des ministères sectoriels ont pris part à cette rencontre.

Il a été donc question pour cette revue d’évaluer l’efficacité de l’Accord de collaboration entre les deux parties conformément aux attributions du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération dans le domaine de la coopération internationale, lors d’une revue périodique des différents programmes et projets, organisés conjointement avec les partenaires.

Cette revue devrait permettre aux  différentes parties prenantes de s’enquérir de l’évolution dans les réalisations  des activités prévues dans le cadre du Programme de travail annuel 2018, afin d’apprécier et améliorer cette collaboration.

Prenant la parole en premier lieu, le Directeur pays et  Représentant du Programme alimentaire mondial a fait savoir  dans son laïus que,  le  présent atelier est une initiative du Gouvernement pour faire le point sur la situation de la mise en œuvre de la stratégie du Programme Alimentaire Mondial en RCA. Il a indiqué qu’en dépit de l’insécurité alimentaire toujours inquiétante, le souci de malnutrition aigüe, sévère, parfois modéré,  le nombre des déplacés internes estimés à 620.000, le Programme alimentaire mondial (PAM) a une lueur d’espoir qui est lié à la signature de l’Accord de paix et de réconciliation paraphé à Khartoum et signé à Bangui le 6 février dernier. Même  s’il y a de changements ces derniers temps, par rapport au  retard accusés dans la mobilisation des fonds,  l’agence à l’accès aux régions affectées par la crise,  donc il croit que  cette dynamique va continuer. D’ajouter ce dernier a précisé que beaucoup reste faire, il n’est plus question d’attendre,  mais d’ajuster à la donne, car les besoins humanitaires restent énormes.

Pour sa part, M. Joseph Aimé BETINDJI représentant du Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération  a  rappelé à l’assistance que le Programme Alimentaire Mondial en sa qualité d’agence des systèmes des Nations-Unies, a   apporté de l’assistance alimentaire considérable et nutritionnelle aux personnes déplacées internes, aux réfugiés, aux retournés et aux familles d’accueil vulnérables affectés par la crise sociopolitique qui a secoué le pays. Ces interventions a permis l’accès immédiat aux aliments et aux produits  nutritionnels pour ces groupes de personnes. Il en a profité au nom du Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération pour réitéré le remerciement au PAM pour ses appuis multiformes ayant permis,  la mise en œuvre des activités  visant à apporter de réponses aux besoins humanitaires des personnes affectées. Avant de terminer ses propos, il a exhorté les participants  à apporter davantage leur contribution à travers des recommandations à l’issue de cette rencontre  afin d’améliorer cette collaboration.

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LA QUESTION HUMANITAIRE PREOCCUPE LE GOUVERNEMENT ET LES PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT

UNE QUINZAINE DE PROJETS ET PROGRAMMES FINANCES PAR LA BANQUE MONDIALE PASSES A PEIGNE FIN

LE MINISTRE FELIX MOLOUA A REÇU EN AUDIENCE LES REPRESENTANTS RESIDENTS DE LA BANQUE MONDIALE ET DE LA BDEAC

UNE NOUVELLE ERE EST NEE POUR LE RAFFERMISSEMENT DE LA COOPERATION ENTRE LA RCA ET LES PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine