RCA : UN NOUVEAU CADRE DE PARTENARIAT ASSORTI D’UN SOUTIEN IMMEDIAT A LA RELANCE ECONOMIQUE.

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque Mondiale a discuté le 1er septembre 2020 à Washington, un nouveau Cadre de partenariat avec la République Centrafricaine (RCA), pour la période 2021-2025. Un don de l’Association Internationale de Développement (IDA) d’un montant de 50 millions de dollars a été également approuvé pour financer une opération à l’appui des politiques de Développement (DPO).

Le nouveau Cadre de partenariat pays a pour objectif de renforcer la stabilisation, l’inclusion et la résilience, et vise dans le même temps à asseoir la légitimité de l’Etat et à stimuler la croissance. Au cours des cinq prochaines années, le Groupe de la Banque Mondiale va investir dans le capital humain, la connectivité, la gestion économique et la gouvernance. Dans ce contexte, l’autonomisation des femmes et le développement du numérique constitueront deux priorités transversales. La stratégie prévoit en outre une allocation exceptionnelle pour le redressement de la République Centrafricaine, assortie d’un budget pouvant atteindre 355 millions de dollars sur les 3 prochaines années, sous réserve que le pays poursuive son action sur la voie de la stabilisation et de la paix.

Conformément à la feuille de route établie par le Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA), l’appui du Groupe de la Banque Mondiale s’articulera autour de deux domaines, à savoir :

1. Le développement du capital humain et de la connectivité pour renforcer la stabilité, l’inclusion et la résilience en investissant dans les personnes et les communautés, pour leur garantir l’accès aux services de base, comme l’éducation, la santé, l’énergie, l’eau et les routes.

Cet objectif implique aussi un soutien dédié au processus de paix, par le biais de la réintégration des ex-combattants, et de la promotion de la cohésion sociale dans les communautés divisées.

2. Le renforcement de la gestion économique et de la gouvernance pour associer la légitimité de l’Etat et stimuler la croissance, en améliorant la gestion des finances publiques et la mobilisation des ressources domestiques. Le développement du secteur privé et l’amélioration du climat des affaires figureront également parmi les priorités.

Il faut noter que « le portefeuille des opérations de la Banque en RCA comprend actuellement 15 projets nationaux, représentant un engagement total de 563,5 millions de dollars issus des fonds de l’IDA et 2 projets régionaux de l’IDA, pour un montant total de 231 millions de dollars. Le portefeuille se concentre sur la stabilisation, l’inclusion, le renforcement de l’Etat et le redressement économique rapide.» A déclaré le communiqué de presse y relatif.

Retranscrit par Nina GBAGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine