RENCONTRE DE HAUT NIVEAU DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPERATION M FELIX MOLOUA AVEC LES AUTORITES DU GROUPE DE LA BANQUE MONDIALE

En prélude aux Assemblées Annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI du mois d’Octobre 2020 qui se déroulent sous format virtuel entre le 12 et 18 octobre compte tenu du contexte sanitaire lié à la crise sanitaire Covid19,  le Ministre était invité à s’entretenir avec les Hautes Autorités du Groupe de la Banque et du FMI cités ci-dessous. Notamment M. David MALPSS, Président du Groupe de la Banque Mondiale  WBG Monsieur Ousmane DIAGANA, Vice-Président du Groupe de la Banque Mondiale; M.Axel Van TROTSENBURG, Directeur Général des Opérations de la Banque Mondiale ; M. Abdoulaye SECK,  Directeur des Operations pour la République Centrafricaine Mme Mari PANGESTU, Directrice Générale des Politiques de développement et Partenariats

Monsieur Han FRAETERS, Représentant résident.

Les 5, 7, 8 et 9  Octobre prochain, le Ministre Félix MOLOUA, Gouverneur de la Banque Mondiale Président du Groupe Afrique était à l’honneur pour échanger sur la qualité du Partenariat avec le Groupe de la Banque et le Fonds Monétaire International (FMI)  sur les thématiques retenues :

Cette rencontre de très haut niveau a permis d’aborder les questions transversales portant sur les contraintes de mise en œuvre liées aux aspects sécuritaires ; les prochaines élections groupées et planifiées pour la fin d’année 2020; les effets socioéconomiques de la crise sanitaire ajoutés aux inondations des derniers mois..

C’était une occasion pour Le Ministre Centrafricain d’échanger sur les expériences vécues et les leçons à partager avec les autres pays.

Dans ses propos le Ministre  est intervenu sur 5 points qui s’articulent entre autres sur : la préparation du Projet Capital Humain ; le projet Régional sur l’Autonomisation de la Femme ; la stratégie de la SFI en Centrafrique pour relever le secteur privé et relancer l’économie ; l’extension d’au moins un an de la suspension du service de la dette, les efforts de mobilisation des ressources intérieures pour financer les investissements grâce aux réformes en cours.

« Comme l’indique le nouveau Cadre de Partenariat de la Groupe de la Banque Mondiale pour la RCA, nous devons investir beaucoup plus dans le Capital Humain. Nous sommes engagés  à reconstruire les services de base – l’éducation, la santé, un filet de protection social transparent et ciblé, l’accès à l’énergie et l’eau, la connectivité. Nous devons également maximiser le potentiel de nos  jeunes filles et de nos femmes afin que celles-ci aient toutes les chances de réussite sociale et économique, ce qui sera un atout essentiel pour notre  économie. »

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine