REUNION D’ORIENTATION POUR LA COMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LA CARTOGRAPHIE CENSITAIRE NUMERIQUE EN RCA.

La salle de conférence de l’Institut Centrafricaine des Statistiques et des Etudes Economiques et Sociales (ICASEES) a servi de cadre dans la matinée du 23 janvier 2020, à la réunion d’orientation des journalistes pour la compagne de sensibilisation sur la cartographie censitaire numérique en prélude au lancement des travaux du 4ème Recensement Générale de la Population et de l’habitation (RGPH-4) en République Centrafricaine.

Présidé par  M. Bienvenu Blaise ALI, Directeur Général de l’ICASEES assisté de quelques membres du Bureau Central de Recensement (BCR) en occurrence M. Alfred SABENDO, Directeur Technique.

L’objectif assigné, est d’informer les participants sur le RGPH-4 en général et la cartographie censitaire en particulier, afin d’asseoir une image positive de la cartographie auprès des populations et favoriser l’adhésion et le soutien de toutes les personnes vivant sur le territoire national sans distinction de sexe, d’âge, de nationalité, d’ethnie, de leur états sanitaire à l’activité.

Selon les propos du Directeur Général qui s’est référé aux obligations des Nations Unies en matière de Recensement en ces termes, il est impératif que le recensement d’un pays  se fasse chaque 10 ans, or il déplore le cas de la RCA qui a réalisé son dernier recensement qu’en 2003 compte tenu des crises militaro-politiques à répétition

Aussi, poursuit-il que dans le cadre du cycle 2020 des recensements généraux de la population et de l’habitation (2020-2024), le Gouvernement de la République Centrafricaine se fixe comme défis de réaliser le dénombrement de sa population en Novembre-décembre 2021. A cet effet, la cartographie censitaire, phase qui se situe en amont du dénombrement, demeure un élément capital pour la réussite du recensement car elle permet de mieux planifier et de faciliter le travail du dénombrement sur le terrain par les agents recenseur.

En apportant plus de précision afin d’éclairer la lanterne de la population centrafricaine, le Directeur Technique du Bureau Central du Recensement M. Alfred SABENDO a fait savoir aux professionnels des médias que cette phase de cartographie censitaire est prévue pour une durée de huit (8) mois avant la phase du dénombrement proprement dite.

Plusieurs points émanant des professionnels des médias sur le déroulement de cette cartographie compte tenu  de l’insécurité qui sévit encore à l’intérieur du pays et le plan de la communication ont fait l’objet d’échange au cours de cette réunion.

Rappelons que la cartographie du dernier recensement a été réalisée en 1999 puis finalisée en 2000, soit 20 ans aujourd’hui quand bien même que les cartes qui ont été obtenues sont bien conservées et encore de bonne qualité, elles doivent être actualisées pour tenir compte des mouvements de population, d’extension de certaines agglomération, des travaux d’urbanisation, des travaux de construction anarchique et des limites naturelles de certaines communes qui ont disparu ou qui ne sont plus visibles. Ces changements démographiques de comportements et des mutations socio-économiques et culturelles ainsi que de la crise de 2013

Rédaction

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine