REVUE DU PROGRAMME DE PARTENARIAT PAR LE MINISTRE FELIX MOLOUA ET MME SAMUELA ISOPI

Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération M. Félix MOLOUA a échangé ce mercredi 10 février 2021, avec Mme Samuela ISOPI, l’Ambassadrice de l’Union Européenne dans son Cabinet.
L’échange entre les deux personnalités portait entre autres sur la programmation du chronogramme des rencontres avec le Chef de l’Etat, les membres du Gouvernement, les sectoriels et les partenaires au développement ; les Ambassadeurs accrédités en Centrafrique ; l’affectation du reliquat d’un million d’euros sur la convention des financements « n° CRIS/FED/040-365, le Programme d’Appui à la réforme du secteur de sécurité et à la bonne gouvernance en République Centrafricain », au projet de la ligne « 2.1 Appui Budgétaire –contrats de réformes sectorielles » ; Financement de l’achèvement des travaux du collecteur aviation sur le Fonds BEKOU ; le Comité Directeur Conjoint (CDC), le Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA), vision RCA-2050.
Au cours de la rencontre, Mme SAMUELA ISOPI a indiqué que l’Union Européenne est en train de préparer le nouveau programme qui sera axé sur les réformes d’instrument de développement de coopération internationale et que tous les programmes seront financés à travers cette réformes d’instruments.
Elle a par ailleurs, annoncé que la mise en œuvre de ce programme va prendre en compte certains instruments de paix comme le développement humain, le développement durable des ressources naturelles, le secteur d’appui aux institutions.
Le Ministre Félix MOLOUA, pour sa part indiqué que c’est un nouveau programme et un nouvel instrument que c’est très indispensable, il a toutefois remercié son hôte et toute son équipe par rapport à la qualité de la coopération existante entre la République Centrafricaine et son Institution favorisant des échanges fructueux, visant le renforcement de la coopération entre les Ministères secteurs conformément aux axes précités.
Il a rappelé, que le RCPCA reste le cadre qui constitue les besoins de la RCA non encore épuisés, il faut qu’on arrive à évaluer ensemble avec les sectoriels qu’est-ce qu’on a fait, qu’est ce qui reste à faire nous devons consolider les acquis et faire face aux défis actuels, notamment les nouvelles crises post électorales, ayant un impact sur la mobilisation des recettes intérieures, les réformes à entreprendre pour créer de l’espace, afin d’absorber les financements futurs.
Les hôtes se sont félicités d’avoir échangé sur les points de vue du gouvernement qui reste à élargir aux autres membres.
Nina GBAGBO

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

CDC N° 03/2021 : LA SITUATION FINANCIERE DE L’ETAT CENTRAFRICAIN EN CE QUI CONCERNE LES PROGRAMMES ACTUELS OU EN PREPARATION AVEC LE FMI PASSE AU PEIGNE FIN

MEPCI : VERS LA REDYNAMISATION DES ACTIVITES DU DEPARTEMENT

EVALUER L’EVOLUTION DU PROJET PAPEUR

LE MINISTRE D’ETAT FELIX MOLOUA DEVANT LES COMMISSIONS AFFAIRES ETRANGERES ET FINANCES, ECONOMIE, PLAN ET COOPERATION INTERNATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine