VISITE DE TRAVAIL DE L’ADMINISTRATEUR DU GROUPE AFRIQUE DE LA BANQUE MONDIALE

Dans le cadre de sa mission de consultation en République centrafricaine, l’Administrateur des 23 pays africains auprès de la Banque Mondiale à Washington, Jean-Claude Tchatchouang, a été reçu en audience par le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, le mercredi 19 août dernier, en son cabinet à Bangui.

Arrivé le mardi 18 août dernier à Bangui, en vue de l’organisation de l’Assemblée annuelle du «Groupe Afrique» des 23 pays, l’Administrateur Jean-Claude Tchatchouang est venu échanger avec le président en exercice du «Groupe Afrique» qui n’est autre que le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua.

«Ma venue en Centrafrique à un double aspect. D’abord, en mission de consultation avec la présidence en exercice du «Groupe Afrique» qui est présentement assurée par le Centrafrique, à travers le ministre de l’Economie, Félix Moloua. Ensuite, faire un tour d’horizon sur la coopération entre la RCA et le «Groupe Afrique» de la BM, notamment d’échanger sur la tenue de l’Assemblée annuelle qui aura lieu très bientôt», a déclaré l’Administrateur du «Groupe Afrique» de la BM, tout en rappelant l’énorme travail abattu par les 23 pays du «Groupe Afrique».

Concernant la tenue de la prochaine Assemblée annuelle des 23 pays du «Groupe Afrique» de la BM, dans le contexte d’urgence sanitaire lié au Covid-19, le Conseil d’Administration de la BM à Washington a opté pour une rencontre virtuelle par visioconférence pour cette AG annuelle, a indiqué l’Administrateur Tchatchouang.

«Vu le niveau de la pandémie du Covid-19 aux Etats-Unis, les autorités de la BM ont autorisé que l’AG annuelle se tienne de manière virtuelle». Ce dernier a aussi rappelé les efforts considérables consentis par les autorités centrafricaines pour créer un climat propice à la paix, et ainsi doper la croissance économique du pays. «La situation socio-économique du pays a beaucoup évolué depuis les cinq (5) dernières années. Cela est dû à un effort considérable des autorités centrafricaines pour le retour de la paix et de la stabilisation du pays, même si beaucoup reste à faire. Grâce à ces efforts, le pays a dopé sa croissance à 4,1% durant ces cinq (5) ans. Du jamais vu depuis l’accession à l’indépendance du pays ! Par ailleurs, nous (BM) avons triplé le volume de notre portefeuille au pays, passant de 100 à 300 millions de dollars américains, et augmenté aussi notre effectif ici de près de 30 personnes. En outre, nous avons mis en place une stratégie pour les quatre (4) ans à venir qui sera discutée par le Conseil d’Administration du groupe de la BM, le 1er septembre prochain, qui table aussi sur les questions de financement de plus 300 millions de dollars pour les trois (3) prochaines années en Centrafrique, où nous allons continuer à assister le pays dans le domaine de sécurité, de capital humain, de secteur privé et de l’énergie», a souligné l’Administrateur Jean-Claude Tchatchouang.

En prenant la parole à son tour, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, a déclaré : «Aujourd’hui, j’ai reçu la visite de l’Administrateur du «Groupe Afrique» de la Banque Mondiale. Il est ici à Bangui dans le cadre des préparatifs de l’Assemblée annuelle des 23 pays du «Groupe Afrique», dont la RCA a la présidence tournante en ce moment.

Cependant, nous avons aussi échangé sur notre coopération avec la Banque Mondiale, afin de drainer d’autres financements vers des projets comme l’éducation, la santé, les infrastructures qui sont les pièces maîtresses du développement d’un pays».

Pour mémoire, le Bureau de l’Administrateur de Banque Mondiale représente 23 pays au Conseil d’Administration de l’institution, à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, le Centrafrique, les Comores, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée Equatoriale, Madagascar, le Mali, l’Ile-Maurice, la Mauritanie, le Niger, Sao Tomé et Principe, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Depuis 2019 à 2020, la BM a approuvé et financé des projets qui sont entre autres : l’approvisionnement et accès à l’électricité d’urgence en RCA ; le développement de la consolidation et de l’inclusion sociale ; l’appui à la relance de l’agriculture et de l’agro-industrie ; le projet Londö ; la préparation à la réponse au Covid-19 ; le programme de consolidation et de développement de l’inclusion sociale.

Il convient de souligner que la RCA a intégré le groupe de la Banque Mondiale, le 27 août 1963.

 

 

 

Poster un commentaire

Les commentaires seront validés par l'équipe de modération avant d'être publiés.

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Autres articles :

LE DG ICASEES FAIT LE POINT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES ACTIVITES DE L’ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEURS MULTIPLES (MICS-6) AU GOUVERNEMENT ET AUX PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS.

LE MINISTRE FELIX MOLOUA RECOIT MME NATHALIE BOUCKLY DU PNUD

LA PROTECTION SOCIALE AU CENTRE DE PREOCCUPATION DU GOUVERNEMENT ET DES PARTENAIRES

QUELQUES ELEMENTS SATISFAISANTS DU MINISTRE MOLOUA AUX PREOCCUPATIONS DE LA COMMISSION FINANCE, ECONOMIE ET PLAN A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Unité, Dignité, Travail

République Centrafricaine